Née à Beirut, Danielle Arbid est arrivée en France dans les années 1990 pour ses études. Réalisatrice depuis 1997, elle a investi différents styles de narration : des fictions et des documentaires à la première personne. Habituée du festival de Locarno pour ses essais filmiques, elle est sélectionnée à la Quinzaine des Réalisateurs pour ses deux premiers longs-métrages : Dans les champs de bataille en 2004 qui retrace la vie d’une famille maronite pendant la guerre du Liban et Un homme perdu en 2007, inspiré de la vie du photographe Antoine d’Agata. Peur de rien, son troisième film sorti en 2015, mettait en scène Manal Issa et Vincent Lacoste dans un parcours initiatique dans le Paris des années 1990. Avec son adaptation du roman d’Annie Ernaux, Passion Simple, elle intègre la Sélection Officielle du Festival de Cannes.

COURS : Rencontre avec la réalisatrice Danielle Arbid